le-dim-sum

Le dimsum, 点心 littéralement « cœur à petite touche », désigne un ensemble de mets de petite portion consommée dans la cuisine cantonnaise, notamment lors du Yum Cha (饮茶 « dégustation du thé »), un repas qui peut commencer au matin et finir l’après-midi, seul ou en famille, avec des amis, des collègues… ayant lieu dans un restaurant spécifique appelé Cha Lau, littéralement « établissement de thé ».

Cependant, à l’origine, les dim sum étaient de petites pâtisseries raffinées ayant la spécificité de pouvoir être mangées avec les doigts si on le désire. Les dim sums ont été influencés par la colonisation : du fait des concessions internationales et des colonies européennes, des pâtisseries européennes ont été connues des cuisiniers chinois qui avaient affaire avec des commerçants offrant des repas aux Européens. Ainsi, on peut trouver des pâtisseries dont l’inspiration européenne est évidente, telles que la tartelette aux oeufs, à la pâte au beurre et cuites au four, ainsi que des biscuits à la crème.

De nos jours, dans un Cha Lau, dimsums désigne l’ensemble des petits mets servis, par opposition aux plats servis dans une plus grande portion. Les dimsums peuvent aussi désigner des pâtisseries cantonnaises qui sont servies en dessert ou au goûter. Utilisé avec l’adjectif occidental, le terme désigne aussi la pâtisserie européenne.

Des mets autres que des dimsums sont consommés lors du Yum Cha.